Two successful businessman shaking hands in front of corporate team at office

Les prestations d’audit * Les durées sont données à titre indicatif.

Toutes les prestations d’audit font l’objet d’un compte rendu comprenant les références des normes, les Non-conformités majeures (NC Maj ), Non-conformités mineures (NC Min), Points sensibles (PS), Pistes de progrès (PP), Points forts (PF), Autre (Note)

Audit diagnostic: pour les entreprises désireuses de se lancer dans une démarche de certification initiale, ce diagnostic permet de réaliser un état des lieux vis-à-vis des référentiels ISO 9001, ISO TS16949, ISO 14001, 26000, 50001, OHSAS 18001, ILO-OSH et référentiels métier (env. 3 j)

Programme d’audit : définition des objectifs, étendue, responsabilités, ressources, procédure et mise en œuvre, enregistrements et surveillance (env. 2 j)

Audits système : examen méthodique du système QSE pour : identifier les écarts par rapport au référentiel, évaluer l’intégration du système (SMI) par l’entreprise, mesurer l’efficacité du SMI, identifier les améliorations (env. 5 j)

Audits de procédure : s’assurer de la disponibilité des documents, de leur validité et de leur connaissance par le personnel, vérifier son application systématique, évaluer son efficacité, identifier les améliorations et suggestions. (env. 1 j)

Audits de procédés de fabrication :s’assurer de l’application des documents opérationnels, de l’existence et de la mise en œuvre des moyens utilisés, vérifier qu’il n’y a pas de dérive progressive du procédé, l’ efficacité du procédé ,contrôler que les opérateurs disposent des moyens de maîtrise du procédé, identifier les améliorations (env. 3 j)

Audits de processus : vérifier les responsabilités attribuées au sein du processus (cohérence, répartition…), que les éléments d’entrée du processus sont pertinents et disponibles à temps, que les étapes du processus correspondent à une valeur ajoutée, qu’elles sont documentées de manière adéquate et qu’elles permettent de prendre les bonnes décisions dans de bonnes conditions.(env. 1 j)

Audits internes : dits de première partie pour vérifier l’efficacité et la pertinence du Système de Management QSE de l’entreprise (env. 3 j)

Audits de seconde partie : audits croisés, audits fournisseurs ou dans des filiales/agences.

Audits à blanc : audits blancs pour vérifier la conformité du Système de Management QSE au niveau documentaire et applicatif avant l’audit initiale certification (env. 5 j)

Audits conjoints : plusieurs organismes collaborent.

Audits combinés : SMQ et SMS / SMS et SME ou SMQSE